Blue Flower

Qu'est-ce qu'un " Intermittent du spectacle " ?

Le statut des intermittents du spectacle permet aux artistes de vivre entre deux cachets.

Cependant, il peut aussi concerner les ouvriers et les techniciens des domaines suivants :

  • entreprises de spectacle,
  • entreprises de production de cinéma, de l'audiovisuel, de la radiodiffusion et de l'édition d'enregistrements sonores.

Ce statut donne droit à l'assurance chômage, à la sécurité sociale, aux congés et à la retraite qui sont régis par des organismes spécialisés.

 

La rémunération des intermittents du spectacle 

Caluler votre AJR

  • La formule appliquée est une combinaison de 2 variables et d un forfait. 

    L'allocation journalière (AJ) d'aide au retour à l'emploi est calculée selon la formule suivante : AJ = A + B + C

    A = AJ minimale x [0,50 x SR (jusqu'à 12 000 €) + 0,05 x (SR –12 000 €)] / NH x Smic horaire

    B = AJ minimale x [0,30 x NHT (jusqu'à 600 heures) + 0,10 x (NHT – 600 heures)] / NH

    C = AJ minimale x 0,40

    Allocation journalière (AJ) minimale = 31,36 €.

    SR : Salaire de référence. Il est établi à partir des rémunérations entrant dans l'assiette des contributions, afférentes à la période de référence retenue pour l'ouverture des droits ou la dernière réadmission.

    NH : Nombre d'heures exigées sur la période de référence = 507 heures sur 304 ou 319 jours.

    Smic horaire  = 9,53 € (depuis le 1er janvier 2014).

    NHT : Nombre d'heures travaillées.

    L'allocation journalière est comprise entre 31,36 € et 133,27 €.

    Montant minimum de l'allocation journalière pendant une formation  :20,34 €.

  • La rémunération des artistes se fait  sous forme de « cachets » journaliers de 12 h ou de 8 h.
  • La rémunération des techniciens se fait en journée de 8 h.

Intermittent du spectacle et l'indemnisation du chômage

Pour bénéficier des allocations de chômage, l'intermittent du spectacle devra avoir effectué507 heures de travail dans une entreprise au cours des 319 derniers jours (304 jours pour les ouvriers ou les techniciens). La durée d'indemnisation, quant à elle, est fixée à 8 mois.

Sont pris en compte dans les 507 heures de travail :

  • les congés maternité et d'adoption à raison de 5 heures par jour,
  • les accidents du travail se prolongeant après le contrat de travail à raison de 5 heures par jour,
  • les périodes de formation non rémunérées par l'assurance chômage dans la limite de 338 heures,